le blog de christophe massé

Christophe Massé: chroniques et informations.

lundi 2 février 2009

Recadrages de Hubert Lucot

Hubert Lucot m'a donné un nouveau patronyme et je deviens un personnage dans Recadrages (POL), son dernier ouvrage. Je ne sais plus quoi dire. Vais-je pouvoir continuer à écrire en Paix. Christ Sauveur d'un côté et.. à vous.
Posté par autoportrait à 03:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 2 février 2009

Atelier béton (2): J'aime et Je n'aime pas

J'aime les chaînes, les superpositions, les strates, les empilements, les tas (entassements, encombrements). J'aime présenter des êtres à d'autres. J'aime les gens qui ont la classe, qui savent enfiler un peu la peau de l'autre. Ceux qui suivent la trace. J'aime les liens, les superpositions de séquences et de lectures, les strates comme la poussière, le papier, la terre, les os, les porcelaines, céramiques, tuiles et briques brisées. J'aime les tas de souvenirs et de nostalgies. J'aime retrouver des choses dans un carton quand je... [Lire la suite]
Posté par autoportrait à 02:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 29 janvier 2009

Sous La Tente: Hubert Lucot (remerciements)

Mardi vers midi en arrivant chez moi j'ai trouvé un petit mot lettre/collage de Hubert Lucot: Cher Christ, cher Maçon. 28 janvier ! La somme. La Somme, Saint Thomas. J'ai téléphoné chez Hubert Lucot pour lui parler et lui expliquer comment je venais d'accrocher Sous La Tente ses 149 enveloppes et extraits de la correspondance . Dans l'écouteur j'ai entendu HL venir pour prendre le combiné que devait lui tendre AM, en disant avec son humour caractéristique: Christ sauveur ! Nous avons discuté un petit moment. Comme d'autres choses... [Lire la suite]
Posté par autoportrait à 21:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
jeudi 29 janvier 2009

Pile et face tramway (11): Tempête et passion

" On ira tous les deux jusqu'au bout... je sais que tu m'aimes." Raphaël (chanson pour Patrick Dewaere) Le tramway comme internet n'est pas toujours une bétaillère infâme; c'est parfois là, où flotte la fragrance de la fraternité, quand les sourires du rien se retrouvent sur une fréquence complice. Le feu tonitruant dans la cheminée. Les enfants à la peau dure. Les meurtres pas loin comme des vélos volés. Le souffle épais du long apprentissage. Le lointain train jaune de l'enfance. La lueur dans les yeux avant le... [Lire la suite]
Posté par autoportrait à 06:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
dimanche 18 janvier 2009

Sous La Tente: Hubert Lucot

Christophe Massé présente Hubert Lucot Les enveloppes de Monsieur Lucot au ChristM & Présentation de Crin (inédit), Pierre Mainard éditeur Sous La Tentele mercredi 28 janvier 2009 de 11h à 21h 28 rue Bouquière 33000 Bordeaux (France) Je suis (ChristM) fan inconditionnel de Monsieur Lucot. A sa parution en 1984, j’ai lu Langst (POL). J’ai conservé le livre au chaud. Aprés avoir lu, Hubert Lucot j’ai utilisé le Je (Autant dire tout). Je n’ai plus rien lu de Hubert Lucot jusqu’en 2000. (Je... [Lire la suite]
Posté par autoportrait à 18:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 16 janvier 2009

Sous La Tente: André Valensi (Remerciements)

Sous La Tente c'est ici ! (photographie Patrick Varetz dr 2009) à la mémoire de André Valensi Ce qui m'enchante dans ce moment d'une journée réservée à présenter le travail d'un artiste (loin du tohu-bohu mercantile de la solderie ambiante; qu'elle soit de pure consommation ou culturelle) c'est l'instant ou la pupille dilatée, quelqu'un pourra me dire comme hier: C'est une rencontre, un rendez-vous. Aimer ce moment durant lequel l'on retrouve dans cet espace le temps; un temps pour pénétrer une oeuvre et l'admettre dans son... [Lire la suite]
Posté par autoportrait à 09:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

mardi 13 janvier 2009

Aurélie Diard: Un journal (13)

"à l'abandon" snagov (aurélie diard 2009 dr) Les limites. Mes limites, où sont-elles ? Je me suis posée la question avant de prendre cette décision. Retour pour deux semaines en France. Pays natal. Prendre le même métro tous les jours et à la même heure. Voir tout le temps les mêmes personnes. Le « train-train ». Mais croiser ces « sniffers de colle » au coin de ma rue, les reconnaître (car ce sont toujours les mêmes) et puis rentrer chez moi. Là, mes limites. Parce que ça m’angoisse. Parce que les gamins des... [Lire la suite]
Posté par autoportrait à 18:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 7 janvier 2009

Quelle guerre ?

o.reynolds (col part bordeaux dr 2008) à Martial Bécheau, pour un sept janvier. d'après et en écoutant "war" pièce pour Roland D-20 de Martial Bécheau (2008) Les sons entendus sous l'eau ressemblent à ceux des wagons des trains de marchandises et la sensation du chlore dans les yeux ouverts, immergés dans le liquide onctueux d'une piscine municipale; un choc comme une lenteur préméditée qui va du chaud au froid. Un climat qui s'installe sans prévenir. Une crise; du fou rire aux larmes. La guerre a parfois cette... [Lire la suite]
Posté par autoportrait à 08:29 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
lundi 5 janvier 2009

Sous La Tente: André Valensi

Christophe Massé présente André Valensi trois oeuvres Sous La Tentele jeudi 15 janvier 2009 de 11h à 19h 28 rue Bouquière 33000 Bordeaux André Valensi: (Trois peintures) Cette présentation de trois œuvres de André Valensi (1947-1999) Sous La Tente débute un cycle. Montrer de temps à autre, le travail d’artistes reconnus et accueillir ainsi une partie d’une collection, un fragment, une exposition en cours, une œuvre inédite, un projet particulier, tout en... [Lire la suite]
Posté par autoportrait à 21:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
samedi 3 janvier 2009

Aurélie Diard: Un journal (12)

aurélie diard, bucarest, décembre 2008 (dr)  Les lumières. De cette ville trop grande. 16h30 et le monde change de visage. Partout, je ne vois que des lumières. Une pose de 5 minutes entre deux cours magistraux en roumain. Mal à la tête. Je jongle entre cette langue et d’autres. Pour me faire comprendre. Pour comprendre quelque chose. Donner un sens à ma présence. La salle est glaciale. Pourtant tout le monde sourit. Je regarde à la fenêtre. Les lumières. Une guirlande multicolore est suspendue au « Rocco ». Point de... [Lire la suite]
Posté par autoportrait à 19:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]